Russie

Raquette et aurores boréales - Kiji et Kola

Trekking et Découverte | 10 Jours | Niveau:  Moyen Voir la carte

Prix : 1980 EUR

Voici un séjour raquette complètement inédit, au pays des forêts et des lacs dont les îles abritent depuis des siècles de majestueuses églises en bois. Nos raquettes font aussi partie des modes de déplacements que nous utilisons. Le séjour est également placé sous le signe des bains russes (bania) et des aurores boréales…

Détail du voyage
A votre droite, la mer Blanche, qui se jette dans la mer de Barents ; à votre gauche, le nord de la Finlande. Au nord, Mourmansk. Et au dessus de votre tête le cercle arctique (66°33’) sépare la Carélie du nord et la péninsule de Kola, nos deux destinations.
 
En été, ces régions reçoivent de nombreux touristes, et sont fréquentées par les moustiques en hordes bien plus nombreuses encore. Nous préférons donc la saison blanche, où tout est différent, et tout sera pour nous parfaitement exotique. Comme une découverte décuplée.
 
La Carélie et l’île de Kiji :
 
La Carélie est une petite République du Nord Ouest de la Russie. Les paysages de ce territoire de nature sont composés de 60 000 lacs, d'une taïga profonde et d'une toundra ouverte vers le Septentrion. Les lac Ladoga et Onega sont les deux plus grands lacs d'Europe, le Ladoga fait 30 fois le Lac Léman. Ceux dont les rêves sont peuplés de contes de fées russes, d’églises en bois, les vastes forêts, de lacs fumant ne seront pas dépaysés… On dit que les hommes y sont moins nombreux que les ours, les lynx et les loups !
 
L'île de Kiji, sur le lac Onega, longue de 7 km et large de 500 m, est très connue pour son ensemble paroissial en sapin : deux églises du XVIIIème siècle et un clocher. L'église de la Transfiguration de Kiji, assemblée sans aucun clou, semble irréelle. Elle est surmontée 22 bulbes argentés formant une pyramide. Cet ensemble architectural a valu à l’île son classement au patrimoine de l'Unesco en 1990.
 
La péninsule de Kola :
 
Entre la mer de Barents au nord et la mer Blanche au sud, le massif de Khibiny est l’une des deux principales chaînes de montagne de la péninsule de Kola. En plein coeur de celle-ci, elle est donc située au-dessus du cercle polaire ; son point culminant est le Mt. Tchasnotchor (1191 m). Ce massif granitique présente des cirques, des gorges et des sommets en forme de plateaux, façonnés par les périodes glaciaires. Quasi inconnues des touristes européens, ces montagnes se prêtent bien au ski de randonnée comme à la raquette. Les soirées animées dans la chaleur du refuge sont une composante importante du séjour. Apatity, la capitale, doit son nom à l’apatite, un minerai constitué de phosphate que l’on retrouve dans les roches éruptives. On l’exploite pour le transformer en fertilisant agricole.

 

 

Nos experts:

Voyage encadré par 
  • RandoPays

    Accompagnateurs en montagne

    Motivation

    Nous a rejoint en

    Juin 2017

    Vit actuellement

    ,

    Initié par Pascal Lluch, RandoPays est une petite équipe de guides. Il s'agit de proposer des séjours randonnée dans un même esprit, que l'on peut résumer par "Nature, Cuture et Territoires".

    .

  • Damien Parisse

    Accompagnateur en Montagne

    Motivation

    Nous a rejoint en

    Mai 2013

    Vit actuellement

    La Valette,France

    Damien est un touche-à-tout inspiré et enthousiaste. Journaliste, accompagnateur en montagne, spécialisé dans les voyages au long cours, il s'attache à découvrir de nouveaux itinéraire. Au Sahara, il aime à sillonner les grands espaces en méharée; en Asie Centrale, il a (re) découvert les steppes oubliées et les versants chaotiques des hautes montagnes. Curieux de tout, des équilibres climatiques à l'art rupestres, des cultures nomades aux techniques traditionnelles, de la littérature à la photographie, il vous fera partager son enthousiasme lors de voyages à pied qui ne seront jamais anodins.

    .